Présentation Fiche technique essence bois Merbau

    Le Merbau est l'essence reine en Australie (appelée Kwila) et en Nouvelle-Zélande pour les pontons, marinas, et bien-sûr couvertures de terrasseLes produits en Merbau sont légèrement plus foncés que le Bangkirai, et sont d'une très grande stabilité. L'essence Merbau est classée par le CIRAD en classe 4 d'utilisation. Cette essence peut être comparée à l'Ipé du Brésil (classe 4 également), essence plus connue en France car importée en plus grande quantité.
Cependant le Merbau possède des qualités techniques semblables voir supérieures à l'Ipé sur certains critères comme la stabilité ou planéité.
 


Découvrir nos lames en Merbau

 

Dénomination, origine et durabilité

  • Le Merbau a pour nom scientifique Intsia Bijuga ou Intsia Palembanica. Il est aussi appelé Kwila en Australie et Nouvelle-Zélande mais aussi Moluccan-Ironwood.
     
  • Ce bois pousse en Asie du Sud-Est : en Indonésie, Malaisie et aussi en Papouasie-Nouvelle-Guinée.
     
  • Le duramen est durable à très durable : il fait partie de la classe de durabilité naturelle I-II. Une utilisation en milieu immergé est déconseillée. 

Dalle Merbau 30x500x500 ZOOM

Description de l'arbre 

    L’arbre fait généralement 45 mètres de haut maximum. Cependant, c’est uniquement la partie exempt de branches qui sera utilisée, faisant entre 15 à 25 mètres.
    Le diamètre du tronc est souvent inférieur à 1 mètre. Il n’est pas rare que le Merbau / Kwila présente des contreforts qui font souvent jusqu’à 2 m de haut, et qui peuvent parfois atteindre une longueur de 7 m.

Description du bois

     Le duramen est brun avec des nuances allant de jaune à rouge en passant par l’orange. Il peut aussi tendre vers une teinte grisâtre.  Malgré ces variations de teinte, le bois a tendance à foncer au contact de l’air réduisant l’écart entre les nuances.
    La structure est homogène, le grain grossier et régulier. Le fil est droit avec parfois un contrefil léger ou fil irrégulier. 

 

Propriétés physiques

  • Densité : 0,83

  • Dureté monnin : très dur - 8,8

  • Coefficient de retrait volumique : 0,39%   

  • Retrait tangentiel total : 4,4%

  • Retrait radial total : 2,7%

  • Point de saturation des fibres : 24%

  • Stabilité en service : stable

  • Masse volumétrique à l’état vert: 1100/1300 kg

  • Masse volumétrique à 12% d’hygrométrie : 830 kg / m3

Propriétés mécaniques 

  • Contrainte de rupture en compression : bonne résistance - 74 MPa

  • Contrainte de rupture en flexion statique :  bonne résistance - 115 MPa

  • Contrainte de rupture à la compression axiale : 58 à 85N/mm2

  • Module d’élasticité longitudinal : 15440 MPa

 

Usinage et finition

    Le Merbau peut être usiné facilement avec des machines ; l’opération est plus difficile à la main. Sa structure homogène et dense permet d’effectuer des travaux de précision. Le collage ne pose pas de souci. 
 

  • Séchage: Lent, risques modérés
  • Sciage: Denture stellitée
  • Effet désaffutant: Assez important (résine)
  • Rabotage: Outils Carbure de Tungstène
  • Clouage / Vissage: Bonne tenue - Avant-trous nécessaires - Tend à se fendre au clouage

Applications

    Le bois du Merbau est utilisé pour des menuiseries extérieures comme les portes, fenêtres et terrasses,  mais aussi à l’intérieur pour réaliser des parquets ou planchers.

    Aux Fidji, les populations locales l’utilisent pour construire des pirogues. Ils élaborent aussi des décoctions avec l’écorce pour soigner les rhumatismes par exemple ou encore à partir de ses feuilles pour soigner d’autres maux.

 

Nos dalles en Merbau                                   Nos parquets massifs en Merbau